St Denis (F-93) basilique-cathédrale

St Denis basilique

Photo Ordifana75, source Wikipedia

L’histoire de la basilique de St Denis nous ramène à l’époque gallo-romaine, avec l’attestation d’un cimetière. Au 4e siècle déjà, un mausolée est élevé à l’emplacement du maître-autel actuel. Vers l’an 475, Ste Geneviève fait construire la première église. L’endroit devient nécropole royale dès les Mérovingiens. C’est véritablement au 13 siècle que le sanctuaire commence à prendre l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui, avec la reconstruction de la nef et du transept, le rehaussement du chœur et l’élévation des deux tours. La flèche Nord sera détruite au 19e siècle. Le projet de Viollet-le-Duc pour le reconstruction de la façade ouest demeurera dans les tiroirs. La basilique de St Denis est aujourd’hui réputée pour les gisants des rois et reines de France, dont certains ont été endommagés sous la Révolution.

Chef d’œuvre de l’art gothique, magnifique vaisseau de lumière et de vitraux, la basilique St Denis héberge un somptueux orgue d’Aristide Cavaillé-Coll, 69 jeux, 3 claviers, 4’200 tuyaux, qui valut la célébrité à son facteur.

Je vous invite à prendre un peu de hauteur, afin de découvrir un lieu habituellement inaccessible pour le grand public: le toit et la tour de la basilique St Denis

Passons maintenant à l’intérieur de la tour. On y trouve le bourdon Louise, note sol2, diamètre 216cm, poids 7’200kg, coulé en 1738 par Michel-Philippe DESPREZ , Louis et Jean Charles GAUDIVEAU , Jean et Jean-Baptiste BROCARD. C’est la refonte de 2 cloches plus anciennes, coulées successivement en 1372 (fondeur: Jouvante) et 1508. Non motorisée, cette magnifique cloche se sonne encore au pied. Elle ne donne de la voix que pour les solennités. Nous avons obtenu l’autorisation exceptionnelle de la sonner hors calendrier liturgique pour notre enregistrement audio-vidéo

Analyse des partiels (la3=435Hz, déviation en 1/16 de 1/2 ton)

Octave inf Prime Tierce min Quinte Octave sup
sol1 -17 sol2 +7 sib2 -1 ré 3 -10 sol3 -1

A côté de Louise se trouve Philippine, une petite cloche en sol3 ainsi nommée car offert par le roi Louis-Philippe. Coulée par Hildebrant entre 1830 et 1848, elle est dotée d’une portion de roue de volée sans corde, ainsi que d’un ancien marteau de tintement, dont l’état donne à penser qu’il n’a pas servi depuis des décennies. Privée de battant, cette jolie cloche du 19e siècle, fêlée, est donc complètement muette. Une réparation est actuellement à l’étude.

Octave inf Prime Tierce min Quinte Octave sup
sol2 +25 sol3 -4 sib3 +10 ré4 +31 sol4 +7

Muettes sont également les cloches civiles, situées tout au sommet de la tour sud. Attribuée à Jehan Jouvante, la plus grande (cloche des heures), diamètre 108.5cm, fut coulée en 1380 et donne la note sol3. Datées de 1656, les 2 autres (cloches des quarts) tintent en do#4 (diamètre 68.5cm) et en ré#4 (61.5cm). Elles sont attribuées à Florentin le Gay, passé à la postérité grâce à sa pièce maîtresse: le sublime bourdon Emmanuel de Notre-Dame de Paris. Ces cloches étaient jadis tintées par un magnifique mouvement signé « Wagner, horloger du roi », fabriqué vers 1840, et asservi par la suite à une horloge-mère Brillé. Autre transformation moderne: le remontage électrique des poids. Le tout est hors service depuis 1933, date à laquelle le cadran en façade fut supprimé. Les travaux de restauration prévoyant de le rétablir à court terme, le mouvement pourrait également reprendre du service. La grosse interrogation porte sur les cloches : étant donné que la mairie – à 100 mètres de là – dispose déjà d’un carillon automatique, la remise en service des cloches civiles de la basilique pourrait être considéré comme un doublon.

Remerciements à M. Serge Santos, administrateur, pour la passionnante visite guidée lors de notre première visite. Merci – pour notre seconde visite – au Père Jean Jannin, recteur, pour son aimable autorisation et à Thomas François, sacristain, pour son chaleureux accueil. Amitiés enfin à mes camarades campanaires Antoine « Les Cloches Savoyardes », carillonneur à Taninges (F-74), Baptiste, Benjamin (Benjamin de Montpellier), Dominique (Valdom68), Jérôme (Carillons Tarnais) et Thierry.

St Denis équipe

Photo : Jérôme Boutié

Sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Denis
« Patrimoine campanaire no 49, mai-août 2005 », par Régis Singer

Liens:
http://saintdenis.paroisse.net/
http://saint-denis.monuments-nationaux.fr/
http://www.tourisme93.com/basilique/
http://ville-saint-denis.fr/
http://cloches74.com/
https://www.youtube.com/user/CarillonsTarnais
https://www.youtube.com/user/valdom68
https://www.youtube.com/user/benjaminmontpellier