Démolition honteuse à Lausanne

démilition 22.jpg

Ce bel immeuble lausannois a été rasé par des promoteurs immobiliers, plus sensibles au dessins sur nos billets de banque qu’à la beauté du patrimoine architectural. Tout cela avec la bénédiction des autorités. C’est une honte ! Surtout quand on sait quelle cage à lapin va se dresser à la place de cette splendeur

maquette nouveau projet.jpg

**********

détail1.jpg

Avant que la beauté et le style ne s’effacent pour laisser la place au « fonctionnel », dans ce que ce terme peut comporter de plus péjoratif, je vous invite à jeter un dernier coup d’oeil apitoyé sur ce bel immeuble, construit en 1895 sur les plans de l’architecte vevysan Francis Isoz, à qui ont doit également le Château d’Ouchy, la Maison Mercier, le Gymnase du Bugnon, la BCV, ou encore le Crédit Foncieur Vaudois (source: 24heures, édition du 16 janvier 2012). Les influences de la Renaissance française y côtoient avec goût les motifs Art Nouveau

détail2.jpg
fenêtre mansarde.jpg
vitrail art nouveau.jpg
Jugé trop récent pour être d’une valeur véritablement historique, le patrimoine de la Belle-Epoque est aujourd’hui trop souvent sacrifié sur l’autel de la rentabilité. De même que nous portons aujourd’hui un jugement sévère sur les démolisseurs des fortifications médiévales de nos cités, nous devrions penser au fait que dans une ou 2 générations, nos descendants maudiront à leur tour les bâtisseurs de blocs de béton. Mais il sera hélas trop tard.
extérieur1.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *