Cloches – Zurich-Oerlikon (ZH) église réformée

ZH Oerlikon église réformée.JPG

C’est avec l’avènement du chemin de fer dans la région, dès 1855, qu’Oerlikon passa en quelques décennies du statut de village à celui de quartier industriel de Zurich. Se posa dès lors la question d’une nouvelle église réformée. Après maintes tergiversations, c’est finalement le projet des architectes Adolf Asper et Gustav Gull qui fut retenu. Les travaux débutèrent le 6 mai 1906, pour s’achever le 5 avril 1908. Ce joyau de l’architecture de la Belle-Epoque connut de nombreuses transformations, pas toujours de très bon goût. Fort heureusement, la dernière restauration de 2008-2009 sut redonner à l’église réformée d’Oerlikon son charme d’antan: mariage heureux d’historicisme et d’Art Nouveau.

C’est dans son tout nouvel atelier de Porrentruy (JU) que Jules Robert coula en 1907 la sonnerie de l’église réformée d’Oerlikon. Du talentueux fondeur lorrain, on reconnaît ici non seulement la justesse musicale, mais aussi et surtout la qualité iconographique des cloches. Il est à noter que 70% du bronze utilisé ici provient de la fonte de canons de la guerre franco-prussienne de 1870.

Cloche 1, dite « bourdon », note si2, diamètre 162.5cm, poids 3’050kg
Cloche 2, dite « de midi », note ré#, diamètre 130.1cm, poids 1’555kg
Cloche 3, dite « de la prière », note fa#3, diamètre 108cm, poids 895kg
Cloche 4, dite « des morts », note sol#3, diamètre 96cm, poids 626kg

La sonnerie, qui donna de la voix pour la première fois le 29 octobre 1907, fut conçue pour s’harmoniser avec l’ancienne église de Schwamendingen, mais aussi avec l’ancienne sonnerie de l’église catholique d’Oerlikon, jadis en mib3. En 1963, cette dernière passa commande auprès de Karl Czudnochowsky de l’actuelle sonnerie monumentale en lab2, l’une des plus belles réussites du fondeur allemand.

ZH Oerlikon église réformée cloche 1.JPG

^ ^ Le bourdon en si2, de profil lourd (plus de 3 tonnes), rare chez Jules Robert

v v La cloche 2

ZH Oerlikon église réformée cloche 2.JPG

**********

ZH Oerlikon église réformée cloche détail 5.JPG

La finesse du détail, l’une des marques de fabrique de ce grand fondeur que fut Jules Robert

ZH Oerlikon église réformée cloche détail 1.JPG
ZH Oerlikon église réformée cloche détail 2.JPG
ZH Oerlikon église réformée cloche détail 3 date.JPG
ZH Oerlikon église réformée cloche détail 4 jules robert.JPG

**********

ZH Oerlikon église réformée horloge.JPG

^ ^ L’horloge mécanique (Mäder, Andelfingen, 1907), toujours partiellement en fonction (pour la frappe des quarts et des heures)

v v Détail du beffroi. Si Jules Robert a opté pour le métal pour ses beffrois au tournant du 20e siècle, il a continué à équiper ses cloches de jougs en chêne. Contrairement à des fondeurs comme Ruetschi ou Keller, qui vers 1880 déjà, se sont mis à accrocher leurs cloches à des montures en fonte

ZH Oerlikon église réformée beffroi.JPG

**********

ZH Oerlikon église réformée archives cloches fonderie.jpg

Images d’archives : les cloches encore toutes rutilantes à la fonderie, puis à leur arrivée à Oerlikon le 23 octobre 1907

ZH Oerlikon église réformée archives cloches arrivée.jpg

**********

ZH Oerlikon église réformée intérieur.JPG

Je vous laisse finalement admirer quelques détails architecturaux de la splendide église réformée de Zurich-Oerlikon. Ci-dessus, l’orgue construit en 1967 par la Manufacture de Genève. Il s’agit du troisième instrument à occuper successivement la vaste galerie. Ci-dessous les magnifiques vitraux du verrier zurichois Georg Röttinger, dans la plus pure tradition de l’Art Nouveau

ZH Oerlikon église réformée vitrail.JPG
ZH Oerlikon église réformée rampe.JPG
^ ^ Détail de la rampe d’escalier menant au clocher
v v L’un des anciens bancs, malheureusement ôtés lors de la rénovation de 1973-1974
DSC05804.JPG
ZH Oerlikon église réformée détail.JPG
^^ Les magnifiques fresques du plafond, recouvertes de peinture blanche en 1941, heureusement réhabilitées en 2008-2009
ZH Oerlikon église réformée chapiteau.JPG

Un immense merci à Stefan Mittl, campanologue à Zurich, pour l’organisation de la visite du clocher. Remerciements également à la paroisse réformée de Zurich-Oerlikon pour l’aimable autorisation.

Sources :
« Reformierte Kirche Oerlikon », par Matthias Walter, dans la série « Schweizerische Kunstführer »
http://www.kirchgemeindeoerlikonref.ch/alteglockenbilder…. (pour les photos d’archives des cloches)

Liens:
http://www.kircheoerlikon.ch/
http://www.kirche-zh.ch/
http://www.stadt-zuerich.ch/

3 réflexions au sujet de « Cloches – Zurich-Oerlikon (ZH) église réformée »

  1. EMERAUX

    Merci pour ces images et pour le son qui nous permettent de retrouver endirect des traces de nos ancêtres qui ont fabriqués ces cloches en 1907 à Porrentruy. Nous pouvons ainsi admirer, avec émotion, la qualité de leur travail.

    Répondre
  2. EMERAUX

    Merci pour ces images et pour le son qui nous permettent de retrouver en direct des traces de nos ancêtres qui ont fabriqué ces cloches en 1907 à Porrentruy. Nous pouvons ainsi admirer, avec émotion, la qualité de leur travail.

    Répondre
    1. Quasimodo Auteur de l’article

      Bonjour,
      Je crois me souvenir de quelques échanges dans lesquels vous me glissiez qu’un de vos ancêtres avait travaillé pour la fonderie Jules Robert 😉 Mes félicitations ! ce fondeur et son équipe ont coulé des cloches magnifiques.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *