Cloches – Vendôme (F-41) église de la Madeleine

Une sonnerie en rétro-équilibré en pleine région Centre-Val de Loire

Muette durant quelques années, cette belle sonnerie a subi deux restaurations successives. La première lui a permis de retrouver sa voix, alors que la dernière en date a fait passer les trois cloches du lancer franc au mode rétro-équilibré pour des raisons de statique

C’est le 2 juin 1474 que Jean VIII, comte de Vendôme, fonde l’église Sainte-Marie-Madeleine avec le soutien des habitants et notamment des confréries de vignerons et jardiniers. Quelques années plus tard naît la paroisse de la Madeleine. Le XVe siècle voit la création d’un collatéral au Nord. S’ensuit, au XVIe siècle, la construction d’une sacristie et l’aménagement de quatre chapelles au Sud. D’importantes transformations sont menées au XIX siècle : nouvelles statues (dont celle de Saint Fiacre, patron des jardiniers), un décor peint et un ensemble de vitraux des ateliers Lobin de Tours. La chute de gravats en 1995 oblige la Ville de Vendôme à mettre en place une collerette de protection sous le clocher et à suspendre les sonneries à la volée. Celles-ci ne reprendront qu’en 2009 après restauration.

Le clocher de l’église de la Madeleine, haut de 65 mètres, héberge trois cloches réalisées par deux lignées de fondeurs et issues de trois coulées différentes. La plus petite est aussi la plus ancienne, elle fut coulée en 1814 par Nicolas Peigney et fils. Œuvre des mêmes fondeurs lorrains, la cloche no2 porte la date de 1826. La plus grande, enfin, sortit des ateliers de Bollée à Orléans en 1896. Voir ici la présentation complète de la sonnerie (source http://paroisse.trinite-madeleine.com/ consulté le 11 novembre 2016). Les cloches ont subi deux restaurations successives : la première, menée par Bodet en 2009, a permis à la sonnerie de se balancer à nouveau après 14 ans d’immobilité. La seconde transformation, menée il y a peu, a vu les cloches passer du lancer franc au mode rétro-équilibré pour des raisons de statiques. Vous pouvez visionner ici une vidéo réalisée par la paroisse en 2009 à l’occasion de la remise en service de la sonnerie, alors encore en lancer franc.

– Cloche 1, « Renée-Emilie », note ré bémol 3 -8/100, diamètre 155cm, poids 1’448kg, coulée en 1896 par Bollée d’Orléans
– Cloche 2, « Honorine-Raymonde-Sauzine », note mi bémol 3 +27/100, diamètre 120cm, poids 1’014kg, coulée en 1826 par Nicolas Peigney et fils (François)
– Cloche 3, « Renée-Emilie », note fa3 -16/100, diamètre 108cm, poids 737kg, coulée en 1814 par Nicolas Peigney

J’adresse mes plus vifs remerciements au Père François Brossier pour son aimable autorisation et son chaleureux accueil. Merci également à Dominique « Valdom68″, responsable technique des clochers de Val-de-Travers (CH-NE), pour sa précieuse collaboration.

Sources :
http://paroisse.trinite-madeleine.com/
https://fr.geneawiki.com/index.php/88123_-_Damblain_-_Fondeurs_de_cloches_damblinois
« Enquêtes campanaires. Notes, études et documents sur les cloches et les fondeurs de cloches du VIIIe au XXe siècle » de Joseph Berthelé, bibliothèque de l’école des chartes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *