Cloches – Vallorbe (CH-VD) temple

Temple Vallorbe archives

Le temple de Vallorbe entre 1915 et 1938, Bibliothèque Nationale Suisse

29 mètres de longueur sur 16 mètres de largueur… le temple de Vallorbe fait partie des grands temples de campagne vaudois. L’ancienne église, dédiée à St Pancrace, citée en 1139 déjà, faisait partie d’un prieuré clunisien appartenant à la puissante abbatiale de Romainmôtier, distante d’une dizaine de kilomètres. Affectée au culte protestant dès la Réforme en 1536, l’église, se délabrant peu à peu, fut reconstruite de 1711 à 1712 sur les plans de Jean-Gaspard Martin, architecte bernois établi à Yverdon, à qui ont doit également le temple du village voisin de Ballaigues, édifié simultanément. Ce sont Leurs Excellences de Berne qui ont assuré une bonne partie du financement. Construit plus près du centre de la localité, ce nouveau temple au chevet à 5 pans se dresse à l’emplacement de l’ancienne tour de l’horloge communale, reconstruite en clocher-porche. Si la silhouette extérieure de l’édifice n’a guère évolué depuis le XVIIIe siècle, l’intérieur fut profondément remanié au fil des siècles, notamment en 1937.

Si riche soit la documentation au sujet du temple et de son histoire, l’élaboration de la sonnerie n’occupe – elle – qu’un petit paragraphe du remarquable rapport rédigé par Catherine Schmutz-Nicod, historienne des monuments. On y apprend toutefois que la seule cloche historique encore existante date de 1666. Dans le Conteur Vaudois du 24 septembre 1927, F-Raoul Campiche écrit que cette cloche, richement décorée, est l’œuvre de Jean-Baptiste Livremont de Pontarlier. Sa note (do4) ne s’harmonisant pas avec les 3 autres cloches (accord majeur de ré), il fut décidé en 1915 de placer cette petite cloche dans le clocheton du nouveau collège, tout juste inauguré. La sonnerie actuelle du temple est composée de 3 cloches du XIXe siècle. La plus grande porte le sceau de Borle-Borel. Cette famille de fondeurs neuchâtelois a œuvré durant la première moitié du XIXe siècle de part et d’autre de l’actuelle frontière franco-suisse. Si la plupart de leurs cloches ont été coulées à Couvet (c’est le cas de la grande cloche de Vallorbe) certaines – comme la cloche de l’Hôtel de Ville de Boudry – furent élaborées à Pontarlier. Les 2 plus petites cloches du temple de Vallorbe sont signées Gustave Treboux de Vevey. La sonnerie porte des traces d’accordage. L’emplacement de la petite cloche en bout de travée s’explique par le fait que la cloche historique de 1666 sonnait jadis face à elle. Les archives font mention de 2 horloges mécaniques successives, la première réalisée par Jean-Pierre Brocard de Vallorbe en 1719, la seconde construite par Prost de Morez et installée par Jaquet et Maillefer de Vallorbe en 1888. Ces mouvements ont aujourd’hui disparu du clocher, l’heure est actuellement gérée par une horloge-mère BTE6 de Bodet et tintée au moyen d’électro-marteaux. Les cloches 2 et 3 possèdent encore leurs moutons en chêne d’origine, alors que la grande cloche est accrochée à un joug en acier.

– Cloche 1, « Conseillère », note ré3 +17/100, coulée en 1830 par Borle-Borel à Couvet
– Cloche 2, note fa#3 -16/100, coulée en 1876 par Gustave Treboux Vevey
– Cloche 3, note la3 +14/100, coulée en 1876 par Gustave Treboux Vevey

Analyse (la3 = 435Hz, déviation en 1/100 de 1/2 ton)

Octave inf Prime Tierce min Quinte Octave sup
Cloche 1 ré2 -100/100 ré3 -81/100 fa3 +9/100 la3 +16/100 ré4 +16/100
Cloche 2 fa#2 +48/100 fa#3 +75/100 la3 +12/100 do#4 +-0/100 fa#4 -156/100
Cloche 3 la2 +967/100 la3 +74/100 do4 +39/100 mi4 +148/100 la4 +14/100

Remerciements à l’équipe pastorale présente lors de ma visite pour l’autorisation d’accès au clocher à l’occasion de la sonnerie dominicale. Amitiés à mon camarade campanaire John Brechbühl, membre de la GCCS, pour la prise de son extérieure.

Sources :
Le temple de  Vallorbe – 300 ans d’histoire architecturale, rapport rédigé parCatherine Schmutz-Nicod, avec la collaboration de Tamara Robbiani.
Le Conteur vaudois, édition du 27 septembre 1927
Histoire de la pendulerie neuchâteloise, par Alfred Chapuis, éditions Paris et Neuchâtel, 1917

A consulter :
http://www.vallorbe.ch/
http://vallorbe.eerv.ch/
www.swissisland.ch/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *