Cloches – Spreitenbach (CH-AG) église Sts Come et Damien

Motif « Westminster » en do3 à l’histoire tourmentée dans le clocher de cette magnifique église néogothique

P1070011

Je me souviens encore de la canicule de l’été 2015, où la moindre parcelle d’ombre projetée par le plus petit arbrisseau répandait les bienfaits d’une oasis de fraîcheur en plein désert. Je vous laisse imaginer le sentiment de plénitude qui nous a envahi, mes amis zurichois et moi-même, en musardant dans le parc arborisé entourant l’église St Come et Damien de Spreitenbach. Quelle fraîcheur également sous la voûte de ce magnifique édifice néogothique consacré en 1904 ! Et merci à l’ardent soleil déjà quelque peu rasant de cette fin d’après-midi de samedi 18 juillet de mettre si bien en valeur le splendide mobilier liturgique, les délicates fresques et les vitraux finement colorés. La sérénité dégagée par ce lieu saint nous ferait presque oublier d’autres temps plus tourmentés que connut ce coin de pays: la Réforme puis contre-Réforme au XVIe siècle, la cohabitation forcée de deux confessions religieuses au sein d’un seul et même édifice, l’appartenance successive à la paroisse de Dietikon, puis au tout-puissant couvent de Wettingen. Ce n’est qu’en 1861 que la paroisse catholique de Spreitenbach réussit – au terme de longues tractations – à acquérir son indépendance. Face à l’essor démographique de cette seconde moitié de XIXe siècle, on pensa tout d’abord à agrandir l’ancienne église. La première pierre de l’imposant sanctuaire que nous connaissons aujourd’hui fut posée en 1903. La rénovation réussie de 1984 redonna à ce dernier toute sa fraîcheur d’antan.

Les motifs Westminster ne sont pas monnaie courante en Suisse, vous l’avez sans doute remarqué en visitant les pages de ce modeste site. C’est donc à chaque fois un régal pour l’adepte que je suis de rencontrer cette suite de notes lorsque je parcours mon cher pays. Si les cloches coulées en 1904 par Ruetschi pour l’église de Spreitenbach ne sont – de loin – pas les plus réussies de la fonderie argovienne, la sonnerie présente l’intérêt d’avoir été élaborée en plusieurs étapes: installation des 4 plus petites cloches en 1904, refonte en 1927 – suite à une fêlure – de l’actuelle cloche no2 (on peut louer ici la bonne volonté de la fonderie qui accepta de procéder gratuitement à l’échange alors que la garantie était échue), et ajout simultané de la grande cloche. Il fut question à l’époque de racheter à vil prix l’ancienne grande cloche – elle aussi en do3 – de l’église Notre-Dame de l’Assomption de Baden, qui venait de faire l’acquisition de sa nouvelle sonnerie en lab2. Cette cloche, réalisée par le saintier allemand Niklaus Oberacker en 1517, d’un poids de 3’954kg, aurait ainsi pu être sauvée de la destruction. La paroisse de Baden ne voulut hélas pas faire ce « cadeau » à sa voisine. C’est ainsi que cette intéressante cloche historique prit le chemin du creuset (merci à Matthias Walter et à John Brechbühl pour les détails de cette triste affaire). Cette anecdote qui nous rappelle qu’en des temps pas si lointains, la notion de patrimoine campanaire était trop souvent sacrifiée sur l’autel de l’ignorance et de l’arrogance.

-Cloche 1, « Herz-Jesu-Glocke » (cloche du Sacré-Coeur), note do3, poids 2450 kg, coulée en 1927
-Cloche 2, « Dreifaltigkeitsglocke » (cloche de la Ste Trinité), note fa3, poids 1000kg, coulée en 1904, fêlée et refaite en 1927
-Cloche 3, « Ave Glocke », note sol3, poids 800kg, coulée en 1904
-Cloche 4, « St Josefsglocke », note la3, poids 450kg, coulée en 1904
-Cloche 5, « St Cosmas und St Damianus », note do4, poids 300kg, coulée en 1904

Remerciements sincères à M. Angelo Huber, sacristain auxiliaire et membre du conseil de paroisse, pour son chaleureux accueil et ses passionnantes explications. Un tout grand merci aussi à John Brechbühl, membre de la GCCS, pour la mise sur pied de cette belle étape campanaire. Amitiés par là même à Stefan Mittl, expert campanologue à Zurich, co-organisateur de cet intéressant week-end tout de découvertes et de savoureux échanges.

Sources :
http://www.kathspreitenbach.ch/
Présentation des cloches fournie par la paroisse
Archives de la fonderie Ruetschi

A consulter :
http://www.spreitenbach.ch/
http://www.guk.ch/f/fonderie.html
http://www.campanae.ch/fr/accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *