Cloches – Porsel (CH-FR) église St Gorgon

P1040172 IMG_1971 P1040173 P1040176 P1040178 P1040187 P1040191 P1040182 P1040188 P1040179 P1040190 P1040185 P1040186

L’église de Porsel est la seule du pays de Fribourg dédiée à St Gorgon. La dévotion à ce saint serait arrivée de Metz via quelques seigneurs propriétaires de terre, ou par les moines de Haucrêt qui possédaient la grange de Bouloz avec d’importantes terres et un étang à  poissons. La construction d’une première chapelle semble remonter au XIIIe siècle, elle est en tout cas attestée dès 1384. Une église est consacrée en 1646, elle sera transformée en 1871, avant d’être profondément remaniée et agrandie de 1939 à 1941, suite à l’annexion de la commune de Mossel. Les seules reliques de la première église sont le clocher, le chœur et une partie de la charpente. L’orgue de la manufacture Dumas de Romont est installé en 1971, lors de travaux de rénovation de l’intérieur.

Les archives font mention de 3 anciennes cloches. La première fut vraisemblablement coulée au XIIIe siècle pour la chapelle. Une 2e cloche arriva vers 1646 pour la consécration de l’église. Une troisième fut coulée par un certain Baumgartner (orthographié « Baumgarter ») de Fribourg en 1746. Je n’ai pour l’heure trouvé aucune autre mention de ce fondeur, qui pourrait bien avoir succédé brièvement à Joseph Klely, décédé en 1744, avant la reprise de la fonderie fribourgeoise par le savoyard Jacques-Nicolas Delesève. Quoi qu’il en soit, aucune de ces 3 cloches ne nous est parvenue. La sonnerie actuelle fut élaborée en plusieurs étapes entre le XIXe et le XXe siècle à des dates ne coïncidant pas avec l’histoire de l’édifice. La plus ancienne cloche (no2) fut coulée par Pierre Dreffet et son neveu Marc Treboux de Vevey en 1829. Les cloches nos 1, 3 et 4 sortirent de l’atelier staviacois de Charles Arnoux en 1903, à l’instigation du curé de l’époque, comme en témoigne une plaque apposée sur le mur extérieur nord de l’église. On peut supposer que c’est à ce moment que disparurent les anciennes cloches mentionnées plus haut. La plus petite cloche, signée Ruetschi d’Aarau, fut ajoutée en 1961, en même temps que la sonnerie fut motorisée. Les 5 cloches égrènent un motif pentatonique mineur un peu faussé, mais des plus charmants.

– Cloche 1, « Martine Marie Joséphine », note do#3 -8, coulée en 1903 par Charles Arnoux à Estavayer-le-Lac
– Cloche 2, dédiée à St Guérin et St Gorgon, note mi3 -5, coulée en 1829 par Pierre Dreffet et Marc Treboux de Vevey
– Cloche 3, note fa#3 -7, coulée en 1903 par Charles Arnoux à Estavayer-le-Lac
– Cloche 4, note sol#3 +6, coulée en 1903 par Charles Arnoux à Estavayer-le-Lac
– Cloche 5, note si3 -2, coulée en 1961 par Ruetschi d’Aarau

la3 = 435Hz, déviation en 1/16 de 1/2 ton, analyse par logiciel (Audacity)

Octave inf. Prime Tierce min. Quinte Octave sup.
Cloche 1 do#2 -10 do#3 -7 mi3 -8 sol#3 -2 do#4 -8
Cloche 2 mi2 -12 mi3 +1 sol3 -5 si3 -10 mi4 -5
Cloche 3 fa#2 -8 fa#3 +4 la3 -5 do#4 -2 fa#4 -7
Cloche 4 sol#2 +4 sol#3 +15 do4 +8 ré#4 +8 sol#4 +6
Cloche 5  si2 -6 si3 -23 ré4 -3 fa#4 -10 si4 -2
P1040202 P1040205 P1040215

Cloche 1

P1040196 P1040207 P1040213 P1040217

Cloche 2

P1040225 P1040199 P1040200 P1040197 P1040203 P1040218 P1040223 P1040227 P1040220 P1040193 P1040195

Autres vues du clocher

Mes plus vifs remerciements à :
– Pascal Seydoux, président de paroisse, pour son aimable autorisation
– Martial Python, curé, pour ses encouragements.
– Guilhem Lavignotte, organiste à Yverdon-les-Bains, pour la mise en volée des cloches

A consulter :
« Dictionnaire historique et statistique des paroisses catholiques du canton de Fribourg, volume 9 », par le Père Apollinaire Deillon, éditions St Paul, Fribourg, 1898
« Le patrimoine campanaire fribourgeois », éditions Pro Fribourg, 2012
http://www.upstdenis.ch/porsel/histoire-de-notre-paroisse
http://www.leflon.ch/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *