Cloches / Glocken – Bösingen (CH-FR) église St Jacques

P1010354

L’église St Jacques de Bösingen fut consacrée en 1791. De style baroque tardif, elle remplace 2 anciens édifices de 1250 et de 1508, jadis dressés au même emplacement. De cette première église subsiste encore le vénérable clocher aux épais murs de tuf, qui reçut son couronnement, de style « Oberland bernois », en 1793. A quelques dizaines de mètres de l’imposant sanctuaire dédié à St Jacques, se dressait la petit église St Cyr, construite en 935, et malheureusement abattue en 1890 pour faire place à l’actuelle fromagerie. Sa cloche a par bonheur été conservée. Accrochée dans le clocher de St Jacques, elle est actionnée aujourd’hui encore pour éloigner la foudre (« Wetterglocke »). La chapelle ossuaire de la Ste Croix, édifiée en 1836, renferme en son clocheton une cloche de la même année signée Louis Roelly de Fribourg.

Les archives mentionnent la coulée d’une cloche par Jean Companarius de Fribourg en 1397. D’un poids d’environ 75 kilos, elle remplaçait déjà une cloche plus ancienne. Relique de l’ancienne église St Cyr, la « Wetterglocke », avec ses inscriptions gothiques soignées, est aujourd’hui la doyenne du clocher (15e siècle). Si la cloche 3, coulée en 1769 par Antoine Livremont, est de facture incontestablement baroque, les cloches 1, 2 et 4, signées Johann Heinrich Bär, sont ornées de très beaux motifs néo-baroques. Elles possèdent en outre des caractéristiques sonores (prime très haute) proches des cloches baroques. En 1818, le do3 de Bösingen était la plus grande cloche du district de la Singine et faisait l’orgueil de la paroisse. Depuis 1958, ce record local est détenu par Ueberstorf et son bourdon en sib2 coulé par Ruetschi.

Tintement et volée de midi sur la cloche 1

– Cloche 1, note do3 +2/16, diamètre 1m51, poids 2’125kg, coulée en 1818 par Johann Heinrich Bär d’Aarau
– Cloche 2, note mib3 -1/16, diamètre 1m28, poids 1’066kg, coulée en 1818 par Johann Heinrich Bär d’Aarau
– Cloche 3, note sol3 -5/16, poids 502kg, coulée en 1769 par Antoine Livremont de Pontarlier, établi à Cressier
– Cloche 4, note sib3 +3/16, diamètre 87cm, poids 254kg, coulée en 1818 par Johann Heinrich Bär d’Aarau
[ Cloche 5, note lab4 +4/16, gothique (15e siècle), sonne seule en cas d’orage ]

Octave inf. Prime Tierce min. Quinte Octave sup.
Cloche 1 do2 -5 do3 +13 mib3 +7 sol3 -8 do4 +2
Cloche 2 mib2 -13 mib3 +7 solb3 +3 sib3 -10 mib4 -1
Cloche 3 sol2 -11 sol3 +21 sib3 -1 ré4 +10 sol4 -5
Cloche 4 sib2 -2 sib3 +23 réb4 +9 fa4 -5 sib4 +3
Cloche 5 lab3 +24 lab4 -4 si4 +13 mib4 +5 lab5 +4

Ruetschi vignetteL’industrie campanaire à Aarau est vieille de plus de 6 siècles. L’antique cloche Ste Barbe de la cathédrale de Fribourg porte la date de 1367 et la griffe de Walter Reber. Le fils de Walter, Johann, est également fondeur. Au milieu du 15e siècle, le flambeau est repris par Hans-Jakob Stalder, qui établit son atelier approximativement à l’emplacement de l’actuelle fonderie argovienne. Actif de 1808 à 1824, Johann Heinrich Bär n’a pas d’héritier masculin. Il choisit donc de céder son commerce à son employé Jakob Ruetschi. Ce dernier, associé à son frère Sebastian, lègue la fonderie à son fils Emmanuel, qui la transmet à son neveu Hermann.. Si la fonderie existe encore aujourd’hui sous le patronyme de Ruetschi, elle est une société anonyme depuis 1920.

P1020528

La grande cloche. Ci-dessous, détails iconographiques des 3 cloches Bär

P1020527 P1020542 P1020535 P1020544 P1020533 P1020574 P1020577

P1020557

la cloche 3, coulée en 1769 par Antoine Livremont

P1020553 P1020548

P1020573

La « Wetterglocke », de facture gothique (15e siècle)

P1020565 P1020570

P1020580

Dans le clocher

P1020563 P1020581 P1020584 P1020586

P1010349

Dans l’église. Remarquez le magnifique orgue Mooser de 1844.

P1010346 P1010350

P1010351

La chapelle ossuaire et sa cloche Louis Roelly (Fribourg) de 1837

P1010352 P1010353 P1010339

P1020588

Ici se dressait jadis la petite église St Cyr, construite au 10e siècle, démolie en 1890

Remerciements à:
– Verena Hirschi, présidente du conseil de paroisse de Bösingen
– Wolfgang Mölders, conseiller paroissial
– Joseph Käser, sacristain
– John Brechbühl, membre de la GCCS, organisateur de cette belle étape campanaire

Liens
http://www.boesingen.ch
http://www.pfarrei-boesingen.ch/
http://www.seniorweb.ch/fr/node/13406
http://www.guk.ch/f/

Autres sources
– « Le patrimoine campanaire fribourgeois », éditions Pro Fribourg, 2012
– « Dictionnaire historique et statistique des paroisses catholiques du canton de Fribourg », volume 2, par le Père Apollinaire Deillon, Imprimerie du Chroniqueur Suisse, 1884.

Matériel:
– Appareil photo et caméra : Panasonic Lumix DMC-TZ31
– Enregistreur audio : Zoom H4N
– Logiciel d’édition sonore : Adobe Audition
– Logiciel d’analyse sonore : Audacity
– Logiciel de montage audio-vidéo : Windows Movie Maker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *