Cloches – Dinan (F-22) église St Malo

306603_443992812304531_1910317827_n.jpg

Si Dinan naquit vers l’an 1000, c’est le 15 novembre en l’an de grâce 630 que mourut Saint Malo, qui donna son nom au diocèse dont fit partie la paroisse jusqu’à la Révolution. L’imposante église St Malo vit sa première pierre posée en 1490. Le foisonnement d’arcs-boutants et de pinacles extérieurs offre un curieux contraste avec le dépouillement intérieur de ce magnifique sanctuaire, dévasté à la Révolution, puis restauré sous le Second Empire. On raconte que l’argent, offert pour la construction d’un clocher en maçonnerie, fut envoyé par erreur à a ville de Saint Malo, et non à l’église St Malo de Dinan. Ce qui expliquerait pourquoi se dresse au-dessus du choeur, un modeste couronnement de bois en lieu et place de la flèche de pierre promise.

Seules 3 cloches se balancent dans le vaste clocher de bois. Mais parmi elles se trouve le « Gros Malo », ce magnifique bourdon si cher aux Dinannais. Le poids de 2’980kg, mentionné dans le dépliant officiel, tendrait à faire croire que nous sommes ici en présence d’un profil extrêment léger. La cloche 3 fut offerte en 1846 par la soeur de l’écrivain et homme politique Chateaubriand, mais dut être recoulée en 1929. On peut y lire : « Je remplace Marie-Louise, fondue en 1846.

Cloche 1, le bourdon « Gros Malo », note sol#2, coulée en 1869 à Villedieu-les-Poêles
Cloche 2, « Mélanie-Clémentine », note ré3, coulé en 1835 par Viel-Tétrel et Viel-Ozenne frères à Villedieu-les-Poêles
Cloche 3, « Marie Henriette Anne », note fa3, coulée en 1929 par Cornille Havard.
Une 4e petite cloche en sib4, aujourd’hui désaffectée, est accrochée près d’une des baies

149825_443992578971221_538695083_n.jpg

De haut en bas, les cloches 1, 2, 3 et 4

522950_443992605637885_1758244318_n.jpg

543_443992655637880_2053865166_n.jpg

379131_443992698971209_295157635_n.jpg

**********

527387_443992832304529_2144983942_n.jpg

404201_443992542304558_365300978_n.jpg

^ ^ Bénitier porté par le démon, oeuvre insolite des sculpteurs dinannais Louis Bouchet et Jean Delaune, à qui on doit aussi la grande rosace et les gargouilles

Le magnifique orgue anglais d’Alfred Oldknow. Y joue régulièrement en semaine le jeune et talentueux organiste Hugo Pillevesse, qui fut notre guide pendant cette belle semaine bretonne. v v

384287_443992852304527_1252272838_n.jpg

156433_443992785637867_1995002036_n.jpg

Album photo complet sur http://www.facebook.com/media/set/?set=a.443992525637893.91175.408532932517186&type=1

Mes plus vifs remerciements au Père Cocheril pour son aimable autorisation, ainsi qu’à MM. Daniel Launay et Roger Goupil, sacristains, pour leur chaleureux accueil

http://mairie-dinan.com/
http://www.dinan-tourisme.com/
http://paroisse-dinan-saint-brieuc.cef.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *