Cloches – Bursins (CH-VD) temple

P1050206

Implantée sur les fondations d’une ancienne villa romaine, l’église St Martin de Bursins remonte sans doute au VIIIe siècle. Attesté dès 1011, l’édifice, de style roman, possédait alors un transept saillant sur lequel se greffaient une abside et deux absidioles. Vers 1472, le délabrement de l’ensemble entraîne la démolition partielle de la nef et de l’ancienne cure. Le chœur prend alors l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui avec son chevet polygonal. Le clocher est également reconstruit à cette même époque. La chapelle Saint-Nicolas, de style gothique flamboyant, est achevée vers 1518. Après la conquête bernoise et la Réforme, l’église devient temple protestant. Diverses transformations seront encore menées au XVIIIe siècle : percement de 3 grandes fenêtres dans la nef,  construction d’une voûte lambrissée en berceau, pose d’un nouveau plafond en plâtre sur la nef. Notons enfin l’importante portante restauration de 1901 à 1903, qui conduira – entre autres – à la pose de 2 nouvelles cloches. Bursins fait partie depuis 2004 de la Fédération des Sites Clunisiens d’Europe. Le temple, de même que la cure et la maison forte attenante (ancien prieuré), sont inscrits comme biens culturels d’importance nationale.

Les 4 cloches proviennent de 3 fondeurs de différentes époques. La cloche no3 est la plus ancienne. De facture gothique, elle semble avoir été coulée entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle. La plus petite cloche (no4) porte la signature de deux saintiers originaires du Bassigny, qui ont notamment œuvré en Haute-Savoie et en Franche-Comté : Jean-Baptiste Durand et Nicolas Boulanger. Les 2 plus grandes cloches, coulées par Jules Robert de Nancy, sont aussi les plus récentes, puisque comme indiqué plus haut, elles ont été installées en 1902.

P1050530

– Cloche 1, note fa#3 +31/100, diamètre 106cm, poids environ 760kg, coulée en 1902 par Jules Robert de Nancy
– Cloche 2, note la#3 +21/100, diamètre 86cm, poids environ 380kg, coulée en 1902 par Jules Robert de Nancy
– Cloche 3, note do#4 +47/100, diamètre 71cm, poids environ 210kg,  coulée fin XVe – début XVIe
– Cloche 4, note ré#4 +33/100, diamètre 61cm, poids environ 145kg, coulée en 1723 par Jean-Baptiste Durand et Nicolas Boulanger

Analyse (la3=435Hz, déviation en 1/100 de 1/2 ton)

Octave inf Prime Tierce min Quinte Octave sup
Cloche 1 fa#2 +38 fa#3 +24 si3 +39 do#4 +21 fa#4 +31
Cloche 2 la#2 +4 la#3 +19 do#4 +28 fa4 +9 la#4 +21
Cloche 3 do#3 -77 do#4 -55 mi4 +30 sol#4 -152 do#5 +47
Cloche 4 ré#3 +30 ré#4 -129 fa#4 +24 la#4 +12 ré#5 +33

Cloche 1

Cloche 2

Cloche 3

Cloche 4

Mes plus vifs remerciements à M. Philippe Parmelin, syndic de Bursins, pour sa disponibilité. Merci à Thomas Burkart, campaniste chez Muff, pour avoir attiré mon attention sur cette sonnerie dont il a récemment rénové l’équipement. Amitiés à mes camarades campanaires Antoine « Les Cloches Savoyardes », carillonneur à Taninges (F-74) et Dominique « Valdom68 », responsable technique des clochers de Val-de-Travers (CH-NE).

A consulter :
Sites clunisiens en Europe, éditions Gaud, 2004
Enquêtes campanaires, de Joseph Berthelé, Imprimerie Delord-Boehn et Martial, 1903
http://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_de_Bursins
http://coeurdelacote.eerv.ch/
http://www.bursins.ch/
http://www.muffag.ch
http://cloches74.com/
https://www.youtube.com/user/valdom68

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *