Cloches – Ballens (CH-VD) temple réformé

P1030211

Curieux édifice que le temple de Ballens. Ses origines semblent très anciennes, sans qu’aucun document ne vienne préciser de date exacte. Des fouilles ont permis de mettre au jour des ossements témoignant d’un très vieux cimetière. Alors que les baies de la nef sont gothiques, le chœur, avec sa voûte en berceau brisé, est sans doute plus ancien. La tour, vraisemblablement élevée en 1715, se terminait jadis par une terrasse sur laquelle reposait une petite chambre des cloches couronnée d’une flèche. Ce n’est que vers le milieu du XXe siècle que le clocher a pris l’aspect que nous lui connaissons.

Ballens ancien clocherComme expliqué plus haut, les cloches logeaient jadis dans un petit espace sur la terrasse du clocher (photo, cliquer pour agrandir). Il n’est dès lors pas étonnant que la sonnerie puisse paraître sous-dimensionnée par rapport à l’actuelle vaste chambre des cloches. L’ensemble est toutefois des plus intéressants. Se côtoient en effet ici la première et la dernière génération de fondeurs veveysans, respectivement Jean Richenet (1675) et Gustave Tréboux (1885). Notons également la présence de Martin Emery (1715), fondeur établi à Genève, dont il ne reste aujourd’hui plus aucune cloche dans sa ville d’adoption.

– Cloche 1, note sib3 +2, diamètre 81cm, poids environ 350kg, coulée en 1885 par Gustave Treboux à Vevey
– Cloche 2, note réb4 +5, diamètre 71cm, poids environ 250kg, coulée en 1715 par Martin Emery de Genève
– Cloche 3, note mib4 +7, diamètre 64.5cm, poids environ 150kg, coulée en 1675 par Jean Richenet établi à Vevey

Analyse (la3=435Hz, déviation en 1/16 de 1/2 ton)

Octave inf Prime Tierce min Quinte Octave sup
Cloche 1 sib2 +5 sib3 -1 réb4 +3 fa4 -17 sib4 +2
Cloche 2 réb3 -1 réb4 +19 mi4 +10 lab4 -1 réb5 +5
Cloche 3 mib3 -21 mib4 +1 sob4 +/-0 sib4 -18 mib5 +7

Cloche1

Cloche 2

Cloche 3

P1050473

Martin Emery 1696 Colombier-s-MNé à Colovrex (à l’époque dans le Pays-de-Gex) vers 1580, Martin Emery I s’établit à Genève vers 1602, avant de devenir bourgeois de la ville en 1634. Il y mourut en 1645. Fondeur de bronze, il était avant tout réputé pour ses pièces d’artillerie. Son filleul, Martin II (1843-1723) reprit l’atelier de son parrain, alors que les descendants de Martin I furent Maîtres de la Monnaie à Genève. En 1911 disparut de Chancy la dernière cloche genevoise signée Emery (Martin I, 1636). Le canton de Vaud a su se montrer plus conservateur: outre celle de Ballens, une cloche signée Martin II, datée de 1696 (photo, cliquer pour agrandir) se trouve à Colombier-s/Morges.

Le temple, ses vitraux signés Bernard Viglino (1957) et son orgue de la Manufacture des Grandes Orgues Genève (1957)

Remerciements à la Municipalité de Ballens pour son aimable autorisation. Amitiés à mes excellents camarades campanaires Antoine « Les Cloches Savoyardes », carillonneur à Taninges (F-74), Dominique « Valdom68 », responsable technique des clochers de Val-de-Travers, et Guilhem Lavignotte, organiste à Yverdon-les-Bains.

A consulter:
http://www.ballens.ch/
http://pieddujura.eerv.ch/
http://www3.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2730-11-6-1/
Dictionnaire des Artistes Suisses/Schweizerisches Künstler-Lexikon, de Carl Brun, éditions Huber & Cie, 1905

2 réflexions au sujet de « Cloches – Ballens (CH-VD) temple réformé »

  1. Gremion Annelise

    Merci pour ce document très intéressant. Quelle richesse !
    Dès maintenant, je visualiserai chaque cloche, lorsque je la ferai sonner pour annoncer le culte, les dimanches où je serai  » de service lecture « .
    J’ai beaucoup de reconnaissance pour votre recherche fouillée et enrichissante.
    Avec de fraternelles salutaions.
    A. Gremion

    Répondre
    1. Quasimodo Auteur de l’article

      Merci de votre aimable message ! c’est un beau patrimoine que vous avez là, j’ai eu grand plaisir à le découvrir et à le faire connaître au travers de cette modeste page
      Meilleures salutations,
      Votre Quasimodo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *