Cloches – Charmey (FR)

Charmey église extérieur.JPG

Si Charmey existait déjà comme paroisse en 1228, l’église que nous connaissons aujourd’hui fut construite entre 1735 et 1739, rejoignant ainsi sur son éperon rocheux le massif clocher, perché en ces lieux depuis 1673. C’est en 1937, avec l’ouverture de l’ancien choeur et le réhaussement de la voûte, que ce magnifique sanctuaire prit l’apparence que nous lui connaissons aujourd’hui.

La plupart des églises fribourgeoises possédant un minimum de 4 cloches, il est surprenant qu’un clocher aussi imposante que celui de Charmey n’en héberge que 3, de dimensions relativement modestes, qui plus est ! La valeur historique, associée à la qualité musicale et iconographique des pièces d’airin accrochées ici, sont très vite parvenues à effacer les éventuels signes de déception auprès de mes camarades de virée campanaire et chez votre serviteur.

Cloche 1: Pierre Dreffet, de Vevey, 1788, ré3
Cloche 2: Pierre Dreffet et Jean-Georges Paris, 1788, mi3
Cloche 3: Pierre Dreffet et Marc Tréboux, 1835 (merci à Matthias Walter pour la date), sol3

Charmey cloche 1.JPG

^ ^ La cloche 1, coulée par Pierre Dreffet en 1788. Originaire de Coppet (VD), la famille Dreffet fut à l’origine d’une double lignée de fondeurs. Alors que Jean-Daniel exerça ses talents à Genève, coulant souvent des cloches pour ses voisins vaudois (on pense par exemple à la magnifique cloche 2 de Baulmes), son cousin germain Pierre choisit de s’établir à Vevey, reprenant ainsi les activités de la fonderie Richenet. Son neveu Marc Tréboux, puis le fils de ce dernier Samuel, et enfin le neveu de Samuel, Gustave, perpétueront la tradition des fondeurs veveysans jusque dans les années 1890.

**********

Charmey cloche 2.JPG
La cloche 2, elle aussi datée de 1788, est l’oeuvre de Pierre Dreffet et Jean-Georges Paris. Ce saintier lorrain coula un an plus tard la cloche 4 de Châtel-st-Denis
Charmey cloche 1 détail.JPG

**********

Charmey cloche 3.JPG

^ ^ Voici enfin la cloche 3, datée de 1835, l’une des dernières coulées par l’oncle Pierre Dreffet et le neveu Marc Tréboux, puisque Pierre mourra quelques mois plus tard, léguant ainsi la fonderie à Marc, qui la déménagera à Corsier-s-Vevey

v v Les cadrans et le tintement horaire sont toujours gérés par cette magnifique horloge Prost. On remarque toutefois que le mécanisme a été modifié pour le remontage motorisé des poids et la sychronisation horaire (moteur électrique sur l’axe des aiguilles, relié à une horloge-mère)

Charmey horloge.JPG

**********

Charmey église intérieur.JPG

Je vous laisse admirer l’intérieur de la belle église St Laurent de Charmey, son orgue baroque provenant de l’abbaye de Salem (Allemagne), et sa chaire en bois magnifiquement ouvragé, attribuée au sculpteur charmeysan Ruffieux

Charmey orgue.JPG
Charmey chaire.JPG

Mes plus vifs remerciements à M. Eugène Scherrer, président de paroisse, pour son aimable autorisation, ainsi qu’à M. Alexis Thurler, sacristain, pour son chaleureux accueil.

http://www.charmey.ch/