Cloches – Travers (CH-NE) temple réformé

P1000311

En 1228 déjà, les registres mentionnent une église paroissiale à Travers consacrée à St Côme et St Damien. Celle-ci sera peu après annexée par le prieuré voisin de Môtiers. Le bel édifice dont il est question ici comporte encore des parties du 13e ou du 14e siècle (soubassements du chœur), mais c’est au 17e siècle, après la Réforme, que l’ensemble fut rebâti. L’incendie qui ravagea la localité le 13 septembre 1865 épargna curieusement l’église, à l’exception de son clocher, qui gagna un étage lors de sa reconstruction. La nouvelle sonnerie fut coulée pour l’occasion le mois suivant déjà, comme l’indiquent les inscriptions sur les 3 cloches.

Les premières activités de la fonderie Humbert remontent à la fin du 18e siècle quand le grand-père, originaire du canton de Neuchâtel, quitte Berne pour s’établir à Morteau (F-25), où il travaille d’abord en collaboration avec le fondeur local Claude-Joseph Cupillard. François Humbert, 3e du nom, n’a que 14 ans lorsqu’en 1817, son père décède, ce qui n’empêche pas l’adolescent de reprendre les activités de la fonderie, vieille de 3 générations. Parmi ses cloches notables, on peut citer en 1838 le lab2 du temple St Etienne de Moudon (CH-VD), sa plus importante réalisation, ainsi le magnifique si2 de l’église Ste Bénigne de Pontarlier (F-25) en 1855.

Cloche 1, note do#3 +4, coulée en 1865 par François Humbert de Morteau
Cloche 2, note ré#3 +7, coulée en 1865 par François Humbert de Morteau
Cloche 3, note fa#3 +1, coulée en 1865 par François Humbert de Morteau

Analyse de la sonnerie (la3 = 435Hz, déviation en 1/16e de 1/2 ton)

Octave inférieure Prime Tierce mineure Quinte Nominal
Cloche 1 do#2 -8 do#3 +28 mi 3 +7 sol#3 +1 do#4 +4
Cloche 2 ré#2 +7 ré#3 +19 fa#3 +11 la#3 +1 ré#4 +7
Cloche 3 fa#2 -6 fa#3 +15 la3 +4 do#4 -0 fa#4 +2
P1000320

Cloche 1

P1000322 P1000321 P1000316

P1000314

La cloche 2 et la cloche 3 (en bas à droite)

P1000318 P1000324

P1000326

L’horloge mécanique, désaffectée, partiellement démontée, sans doute pour les pièces de rechange

DSC01485

Le choeur du temple de travers et son intéressant orgue Goll de 1897

DSC01486 Travers orgue 2

P1000307

Vues extérieures

P1000310 P1000306 P1000308 P1000309

1396502_10200177277949454_272383740_n

Travers au lendemain de l’incendie de 1865. On remarque qu’à l’époque, le clocher était moins haut. (Photo Bruder Frères 1865. © Courrier du Val-de-Travers)

 

Mes plus vifs remerciements à Dominique « Valdom Soixante-Huit » pour l’accès au clocher, pour la sonnerie spéciale, et pour la photo d’archives.

http://www.eren.ch/qui-nous-sommes/administration/batiments/batiments-detail/uid/123
http://www.val-de-travers.ch/fr/accueil/
http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2691-11-6-1/
http://www.swissisland.ch/
http://www.youtube.com/user/valdom68

Autres sources
« Les fondeurs de nos cloches » extraits de « Musée Neuchâtelois », par Alfred Chapuis et Léon Montandon.
« Le patrimoine campanaire fribourgeois », trimestriel 2012-1, éditions Pro Fribourg, parution no 174.

Appareil photo et caméra : Panasonic Lumix DMC-TZ31
Enregistreur audio : Zoom H4N
Logiciel d’édition sonore : Adobe Audition
Logiciel de montage vidéo : Windows Movie Maker
Logiciel d’analyse sonore : Audacity

Cloches – Chézard-St-Martin (CH-NE) temple

528737_436433709727108_423036715_n.jpg

Bâti sur les fondations d’une église romane, citée dès 998, le temple de Chézard-St-Martin a pris en gros sa forme actuelle en 1684, après de multiples transformations, notamment à la Réforme. Daté de 1681, le beau clocher aux baies géminées renferme une intéressante sonnerie de 4 cloches

Si le musicien risque a toutes les chances d’esquisser un grincement de dents, l’amateur de cloches historiques ne peut s’empêcher de succomber au charme de ce sympathique ensemble campagnard, rustique à souhait. La cloche 2, non signée, datée de 1640, est entourée de 2 cloches portant la griffe d’Abram-Louis Peter, fondeur neuchâtelois du 18e siècle à la production trop rare. Rappelons qu’une des 3 dernières cloches Peter encore recensées dans le canton de Neuchatel, vient de fêler dans l’incendie du temple de St Aubin. Pour commémorer le millénaire de la paroisse de Chézard-St-Martin, il fut décidé en 1998 d’agrandir la sonnerie en y ajoutant une 4e cloche.

Cloche 1, note sol#3, coulée en 1748 par Abram-Louis Peter de Neuchâtel
Cloche 2, note la3, coulée en 1640
Cloche 3, note do4, coulée en 1748 par Abram-Louis Peter de Neuchâtel
Cloche 4, note ré4, coulée en 1998 par Paccard d’Annecy

523705_436433476393798_366061894_n.jpg

La cloche 1, coulée en 1748 par Abram-Louis Peter, « bourgeois de Neuchâtel », comme l’indique le cartouche du fondeur

314199_436433446393801_1390448071_n.jpg

421346_436433429727136_592182361_n.jpg

**********

548181_436433533060459_170553605_n.jpg

La cloche 2, non signée, est la plus ancienne de la sonnerie. Iconographiée avec soin, elle porte la date de 1640

46568_436433503060462_1837785573_n.jpg

**********

550419_436433566393789_1398187749_n.jpg

Voici enfin la cloche 3 (ci-dessus), coulée comme la cloche 1 par A-L Peter en 1748; et la benjamine de la sonnerie, la cloche 4, ajoutée par Paccard en 1998 pour le millénaire de la paroisse.

546782_436433603060452_305774949_n.jpg

**********

581561_436433629727116_1762314303_n.jpg

^ ^ L’ancien mouvement d’horloge, fabriqué à Lons-le-Saunier (F-39)

L’actuelle horloge-mère v v

35494_436433403060472_53067848_n.jpg

**********

182533_436433646393781_116471422_n.jpg

^ ^ L’orgue, construit par la manufacture de Chézard-St-Martin, située de l’autre côté de la rue. Le culte de dédicace de l’instrument eut lieu en 2011.

Le choeur, orné des vitraux de Paul Duckert, de l’atelier de Taizé (1970) v v

156540_436433733060439_702402990_n.jpg

**********

554405_436433799727099_1927288468_n.jpg

^ ^ Les fonds baptismaux, taillés en 1633

L’encadrement de la porte sud v v

548064_436433696393776_860068281_n.jpg

Retrouvez l’album photo complet sur http://www.facebook.com/media/set/?set=a.436433379727141.89457.408532932517186&type=1

*********

Mes plus vifs remerciements à M. Jean-Claude Barbezat pour son chaleureux accueil. Merci à Dominique « Valdom68 » pour l’organisation.

Sources : http://www.eren.ch/qui-nous-sommes/administration/batiments/batiments-detail/uid/206
Liens: http://www.chezard-saint-martin.ch/
http://www.vaudruziens.ch/

Cloches – La Chaux-de-Fonds (NE) temple Farel

La Chaux-de-Fonds Temple Farel.JPG

Cité industrielle au prestigieux passé horloger, La Chaux-de-Fonds possède, outre son Grand-Temple déjà immortalisé sur ce site, une intéressante collection de 4 églises églises néo-gothiques: le temple de l’Abeille, l’église réformée allemande, l’église du Sacré-Coeur, et enfin le temple Farel, auquel nous allons nous intéresser ici. D’abord « église indépendante » jusqu’en 1941, ce fier édifice, survivant des tensions houleuses entre Eglise et Etat neuchâtelois, fut bâti en 1877 par les architectes Bourrit et Simmler. Il sert aujourd’hui à la fois de lieu de culte et de salle de concerts.

C’est en 1882 que les frères Ruetschi d’Aarau coulèrent les 4 cloches de l’église indépendante de la Chaux-de-Fonds, autrement dit un an après la sonnerie de l’église réformée allemande voisine, avec laquelle elle s’accorde plutôt bien (de même qu’avec le Sacré-Coeur). Nous retrouvons ici un motif très à la mode à la fin du 19e siècle, avec ces 4 cloches égrenant les notes réb3 fa3 lab3 réb4. La petite cloche, dont la chaîne d’entraînement était rompue le jour de notre visite, a été mise en branle à la force du bras par les bons soins de mon camarade Dominique « Valdom68 ». Poids total de la sonnerie : 4’540kg

La Chaux-de-Fonds Temple Farel cloche 1 joug.JPG
La grande cloche, ses motifs néo-gothiques et son joug en bois
La Chaux-de-Fonds Temple Farel cloche 1 panse.JPG
************
La Chaux-de-Fonds Temple Farel cloche 2.JPG
^ ^ La cloche 2
v v Les cloches 3 et 4
La Chaux-de-Fonds Temple Farel cloches 3 et 4.JPG
**********
La Chaux-de-Fonds Temple Farel intérieur.JPG
Admirez la belle rosace au dessus de la splendide chaire néo-gothique, ainsi que l’imposant orgue Kuhn d’origine
La Chaux-de-Fonds Temple Farel orgue.JPG
La Chaux-de-Fonds Temple Farel support galerie.JPG
La Chaux-de-Fonds Temple Farel statue.JPG
^ ^ Statue du réformateur Guillaume Farel (1489-1565), sculptée en 1933 par Jeanne Perrochet
DSC05709.JPG
**********
La Chaux-de-Fonds Temple Farel Sacré-Coeur Temple allemand.JPG
Une rue, 3 églises. A gauche, on aperçoit l’église du Sacré-Coeur, édifiée en 1929. Son haut clocher renferme une sonnerie de 4 cloches (si2 do#3 fa#3 sol#3). Au fond de la rue se trouve l’église réformée allemande, bâtie en 1853, et aujourd’hui désaffectée. Ses 4 cloches (lab3 sib3 do4 mib4) ne sonnent plus à la volée, mais tintent toujours les heures. Vous trouverez ci-dessous un enregistrement, réalisé au printemps 2009, du magnifque duo formé des sonneries du temple Farel et de l’église du Sacré-Coeur (sans le sol#3).
Un grand merci à M. le Pasteur Patrik Chabloz pour son aimable accueil. Remerciements également à Valdom68 pour l’organisation de cette agréable sortie campanaire

Cloches – Bémont – Brévine (NE)

Bémont chapelle extérieur.jpg

Touchante histoire que celle de la chapelle de Bémont. Peiné par la situation des vieillards et des infirmes de son hameau, trop éloigné du temple de la Brévine, le Dr. Moïse Matthey-Claudet fit don en 1698 de 1’600 livres pour financer 12 fois l’an les déplacements du pasteur. Désireux de donner une suite à cette première initiative, une centaine d’habitants du lieu entreprirent alors de faire construire un lieu de culte. C’est ainsi que fut posée en 1767 la première pierre de la chapelle de Bémont. Aujourd’hui en mains privées, ce charmant et sobre petit édifice continue d’accueillir 15 fois l’an les fidèles des environs.

Une seule cloche occupe le petit clocheton. Coulée en 1764, elle est le fruit d’une des rares collaborations entre les fondeurs franc-comtois Jean-Antoine Damey et Claude-Joseph Cupillard. Elle donne la note do4.

Bémont cloche.JPG

On remarque ci-dessous quelques défauts dans les ornements et les inscriptions sur le cerveau

Bémont cloche détail démoulage.JPG

**********

Bémont chapelle intérieur.JPG

^ ^ L’intérieur à la fois sobre et chaleureux du petit temple de Bémont

v v la clé de voûte et le clocheton

Bémont chapelle date.jpg
Bémont clocheton.jpg

Un grand merci à M. Jean-Philippe Huguenin, du restaurant « Chez Bichon », ainsi qu’à mon ami Dominique « Valdom68 » pour l’organisation de cette agréable sortie campanaire

http://www.labrevine.ch/
www.youtube.com/user/valdom68/

Cloches – Les Planchettes (NE)

Les Planchettes temple.JPG

C’est au coeur des montagnes neuchâteloises que se cache la délicieuse petite sonnerie que je vous propose de découvrir aujourd’hui. Bâti en 1702, ce pittoresque temple au clocheton recouvert de tavillons marqua la fondation d’une nouvelle paroisse, dont les fidèles dépendaient jusqu’alors du Locle pour les uns, et des Brenets pour les autres. Il est amusant de noter que la commune politique des Planchettes, elle, ne vit le jour qu’en 1812.

Nous sommes ici en présence de 3 jolies petites cloches, représentant chacune une génération de brillants fondeurs. La plus grande, signée Jean-Baptiste et Blaise Damey, de Derrière-le-Mont (Franche-Comté), fut coulée en 1702, date de construction du temple. Vint la rejoindre en 1848, la cloche 2, oeuvre de François Humbert fils de Morteau. C’est en 1963 qu’un généreux donateur offrit à cette charmante famille campanaire une petite soeur, née dans le berceau argovien de la maison Ruetschi. A cette occasion, les 2 plus grandes cloches virent leurs notes corrigées afin de former un ensemble plus harmonieux aux oreilles des spécialistes d’alors

Les Planchettes cloche 1.JPG

La cloche 1

Les Planchettes cloche 1 détails.JPG

**********

Les Planchettes cloche 2.JPG

la cloche 2

Les Planchettes cloche 2 détails.JPG

**********

Les Planchettes cloche 3.JPG

^ ^ La cloche 3

V V Le mécanisme de l’unique cadran d’horloge (Favag)

Les Planchettes horloge.JPG

**********

Les Planchettes 1702.JPG

L’intérieur du temple faisant actuellement l’objet d’importants travaux de réfection, je vous propose une sélection de clichés extérieurs : la clé de voûte de la porte principale, le cadran solaire de la façade sud, et la pompe à eau, alimentée par l’eau de pluie, toujours en fonction… très pratique pour se débarbouiller après avoir exploré le clocher !

Les Planchettes cadran solaire.JPG
DSC04382.JPG

Remerciements à M. Roth pour son aimable autorisation, Mme Benninger pour son sympathique accueil, et M. Schaer pour ses savoureuses anecdotes. Merci également à mon éminent camarade campanaire Dominique, alias Valdom68, pour l’organisation de cette agréable sortie.

http://www.les-planchettes.ch/
http://www.vpne.ch/temples.php?id=30
http://www.youtube.com/user/valdom68

Cloches – Les Bayards (NE)

Les Bayards temple.JPG

A quelques kilomètres de la frontière franco-suisse, mais à bonne distance de la route Berne-Paris, le village neuchâtelois des Bayards possède un intéressant temple protestant édifié en 1677.

Le clocher abrite un duo charmant duo campanaire signé Généreux-Constant et Pierre-Alexis Bournez, père et fils, de Morteau, en 1835.

Les Bayards petite cloche.JPG

^ ^ la petite cloche ^ ^

v v les anses de la grande cloche v v

Les Bayards grande cloche anses.JPG

**********

Les Bayards horloge.JPG
le magnifique mouvement d’horloge Prost Frères (Morez), toujours en fonction, qu’un employé communal vient remonter chaque semaine
Les Bayards horloge poids.JPG
Merci à l’excellent Valdom68 pour cette belle découverte. Remerciements  également à la Commune du Val-de-Travers pour son aimable autorisation.

Cloches – Môtiers (NE)

Môtiers temple.JPG

Si certaines sources la font remonter au 8e siècle, il est plus sage de penser que la fondation du prieuré de Môtiers remonte au 10e siècle. L’église actuelle, passablement transformée à la Réforme, de même que les siècles suivants, date de 1490. Le clocher, reconstruit entièrement en 1669, prit sa forme actuelle, après édification de sa flèche en pierre, en 1871.

La plus petite cloche, relique du prieuré cité plus haut., fut coulée en 1509. La cloche 2, déjà refondue par Charles-Aimé Borle de Couvet en 1812, fut une fois encore refaite par Charles Arnoux d’Estavayer en 1911. Quant à la plus grande cloche, oeuvre du même fondeur staviacois en 1881, elle vit se succéder avant elle des pièces signées Michel Joly et Etienne Besson (1675), Jean-Antoine Livremont (1780), et J-F. Courpasson (1809)

Môtiers grande cloche.jpg

la grande cloche (Charles Arnoux, Estavayer-le-Lac, 1881)

Môtiers grande cloche anses.jpg
**********
Môtiers cloche 3.JPG

la petite cloche, coulée en 1509, seule rescapée de l’ancien prieuré

Môtiers cloche 3 détails.JPG

Merci à l’excellent Valdom68 pour cette belle sortie campanaire. Remerciements  également à la Commune du Val-de-Travers pour son aimable autorisation.

Môtiers temple intérieur.JPG

http://www.valdetravers.ch/
http://www.motiers.ch/monuments
http://www.youtube.com/user/valdom68

Cloches – La Chaux-du-Milieu (NE)

La Chaux-du-Milieu - temple.JPG

Bienvenue dans les montagnes neuchâteloises, au coeur de la Vallée de la Brévine, où se niche le calme village de La Chaux-du-Milieu. Edifié au 18e siècle, son joli petit temple dispose, outre d’intéressants vitraux du peintre local Lermite, d’une charmante petite sonnerie de 2 cloches.

Si les inscriptions de la plus grande cloche, oeuvre de Jean-Claude et Antoine Livremont (1736) ont beaucoup souffert du démoulage, les ornementations de la petite, coulée en 1723 par Jean-Baptiste et Blaise Damey, sont demeurées magnifiquement intactes.

La Chaux-du-Milieu - petite cloche.JPG

La petite cloche

La Chaux-du-Milieu - petite cloche - détails.JPG
La Chaux-du-Milieu - petite cloche - détails 2.JPG

**********

La Chaux-du-Milieu - grande cloche.JPG

^ ^ la grande cloche ^ ^

v v le mouvement d’horloge v v

La Chaux-du-Milieu - horloge.JPG

Remerciements à M. Jakim Fragnière pour son aimable accueil, ainsi qu’à mon camarade Valdom68 pour cette sympathique sortie campanaire.

http://www.chaux-du-milieu.ch/

http://www.youtube.com/user/valdom68

La Chaux-du-Milieu - plafond.JPG

Cloches – La Brévine (NE)

La Brévine - temple.JPG
La Sibérie de la Suisse, c’est ainsi qu’est surnommée la localité de la Brévine, dont le thermomètre bat régulièrement des records de température négative (record absolu: -42.6°C en 1962). C’est en 1604 que fut consacré le temple qui se dresse aujourd’hui encore au cœur du village.

Le robuste clocher héberge une belle sonnerie de 3 cloches, dont la doyenne est indiscutablement la plus petite, contemporaine à la construction du sanctuaire. Alors qu’il est fait mention dans un document du début du 20e siècle d’une cloche Bournez qui aurait été coulée en 1806, nous sommes aujourd’hui en présence de 2 belles pièces de Charles Arnoux, datées de 1921.

La Brévine - petite cloche.JPG

Petite cloche

La Brévine - petite cloche - détails.JPG

**********

La Brévine - grande cloche.JPG

grande cloche

La Brévine - Arnoux.jpg

**********

La Brévine - horloge.JPG

Remerciements à M. Philippe Pluquet pour son aimable accueil, ainsi qu’à mon camarade Valdom68 pour cette sympathique sortie campanaire.
http://www.labrevine.ch/
http://www.youtube.com/user/valdom68

La Brévine - date.JPG